Recherche

Principaux axes de recherches

La ligne générale de la recherche menée au LCH englobe les interactions des aménagements hydrauliques avec le sol, l’air, l’eau et l’environnement construit. Ses travaux de recherche sont orientés vers une meilleure compréhension des processus physiques et dans la perspective d’applications répondant aux préoccupations actuelles et futures de la profession.

Les principaux axes actuels concernent :

  • Les écoulements superficiels en lame mince sur macrorugosités et modèles précipitations ruissellement; formation et gestion des crues, modèles de prévision des crues dans des bassins versants aménagés en considérant les effets du changement climatique;
  • La détermination des crues extrêmes et la sécurité des ouvrages hydrauliques (barrages et aménagements hydrauliques);
  • érosion des bassins versants alpins, les mécanismes de transport solide et l’alluvionnement des retenues (simulation des processus et développement des mesures contre les courants de densité);
  • La modélisation numérique des écoulements  biphasiques et transitoires;
  • Transport solide par des cours d’eau, influence des macrorugosités des rives sur l’affouillement dans les canaux naturelles courbes, influence d’un déversoir latéral sur le transport solide dans un canal;
  • Affouillement au pied des barrages par des jets; érosion des milieux fissurés par des jets à haute vitesse, propagation des pressions dynamiques dans des fissures; influence de la géométrie de la fosse d’érosion et l’aération du jet;
  • Ecoulements à haute vitesse sur macrorugosité, digues submersibles et fusibles;
  • Effets de la rugosité et de la forme des rives sur la propagation d’intumescences dans les canaux (éclusée et marnage);
  • Dimensionnement des galeries et puits en charge en tenant compte des interactions hydro-mécaniques (influence des contraintes sur la perméabilité des milieux); blindages drainés aux soupapes contre le voilement;
  • Mesure de protection des rives lacustres; interaction des structures de protection avec les vagues et transport solide; comportement et dimensionnement d’un réservoir flottant contre la marée noire;
  • Influence de la variabilité hydraulique et morphologique d’un cours d’eau sur la richesse des habitats.

Les développements sont effectués parallèlement par modélisation numérique et expérimentation physique.Une description des projets de recherches fondamentales menés actuellement au LCH se trouve dans le rapport d’activité(chapitre 1.1) (http://lch.epfl.ch/page-7710-fr.html)